03/06/2008

Retour sur la conférence du Reputation Institute : Bye bye Beijing !

Oui ça fait longtemps que je n’ai pas posté, ça devient une habitude, j’en suis désolé… J’avais promis du live blogging depuis la conférence de Pékin, mais les accès à Internet n’étaient pas vraiment aisés. Voici donc un petit compte-rendu de la 12ème conférence du Reputation Institute, et un retour sur une semaine incroyable…

Arrivé dimanche à l’hôtel où a lieu la conférence, et premier contact avec Pékin. Ce qui frappe en premier, c’est bien sûr cet intense brouillard de pollution qui pique les yeux et encombre la gorge ! Ce brouillard restera les premiers jours du voyage, donnant une impression trompeuse de la ville, et camouflant partiellement l’incroyable activité qui y règne. Car la deuxième chose qui frappe, c’est le nombre de chantiers qui poussent à tous les coins de rue. On y croise en permanence des ouvriers allant d’une construction à une autre.

Le premier jour de la conférence a été marqué par une visite du siège de la CITIC Bank, qui nous a reçu en compagnie de représentants de son partenaire européen, la banque espagnole BBVA. La visite du siège est intéressante, on y découvre une salle de monitoring dédiée à la surveillance de l’ensemble du siège. Après un déjeuner en compagnie des cadres de la banque, visite de Tian An Men et de la Cité Interdite, toujours dans le brouillard…

5188b2aa18f1700fd61e30b6fed2a3c8.jpg


Mardi, le programme prévoit une visite d’une Business School qui axe son programme sur le développement à l’international. Dès la deuxième phrase prononcée par la directrice de l’école, on trouve une référence à l’Art de la Guerre de Sun Zu en tant que manuel d’inspiration pour les enseignements dispensés. L’après-midi, grâce à Matthew Pan, le managing director du Reputation Institute en Chine, nous pouvons visiter le site olympique, et constater que les travaux semblent bien avancés. A priori, pas trop de souci, tout devrait être fin prêt pour les Jeux, qui sont bien le sujet de préoccupation principal pour les Chinois.

41071385ff7d8287ba152f95795ccc02.jpg


Mercredi, première session de la conférence, avec remise des prix en exclusivité du Reputation Institute aux entreprises disposant de la meilleure réputation. Au niveau mondial, c’est sans surprise que Google reçoit le prix de l’entreprise disposant de la meilleure réputation. En Chine, c’est le fabriquant d’électroménager Haier qui se distingue, grâce notamment à la relation particulière qu’il entretient avec ses clients. L’entreprise étrangère se distinguant par sa très bonne réputation en Chine est Nokia ! Deux preuves que le niveau de vie de la classe moyenne chinoise augmente considérablement, puisque ce sont des producteurs de biens de grande consommation qui arrivent en tête.

Jeudi, direction la grande muraille de Chine, où je retrouve des personnes ayant assisté à la conférence d’Oslo l’an dernier, dont des amis brésiliens travaillant pour Petrobras. Nous retrouvons ensuite Charles Fombrun dans la soirée pour l’ouverture de la conférence.

Vendredi matin, j’ai l’honneur de présenter une étude de cas pendant une des sessions d’ouverture. Comme d’habitude, beaucoup de stress avant la présentation, notamment à cause de la présence de la directrice de la communication de Scandinavian Airlines, qui parle avec brio de la gestion d’une crise que la compagnie aérienne a affrontée à la fin de l’année 2007. Bon, la présentation ne se déroule tout de même pas trop mal, beaucoup de questions pour en savoir plus et des retours très positifs.

732acb4bba19065b784782c509b4aa72.jpg


La conférence se poursuit l’après-midi, avec une présentation remarquable d’une responsable de Mastercard qui explique comment l’entreprise gère sa réputation sur Internet grâce à un système complexe d’indicateurs. J’assiste également à la présentation de Lionel Maltese et Frédéric Prévot sur la façon dont l’Olympique Lyonnais tente de percer sur le marché chinois. Le soir, je retrouve toutes les personnes de la conférence près du lac de Houhai, pour un dîner suivi d’une soirée et de beaucoup d’échanges.

Samedi, dernier jour de la conférence, la journée commence par une session très intéressante dirigée par Craig Carroll de l’université de North Chapel Hill, et portant sur l’influence des médias sur la réputation des entreprises. L’après-midi est plus calme, j’en profite pour aller visiter le Lama Temple. Départ le dimanche, après une semaine bien remplie.

Pour faire le bilan, un peu à la manière de ce que j’avais fait l’an dernier pour la précédente conférence à Oslo, voici les points positifs et négatifs de ce séjour.

En positif :

- Vraie découverte d’une ville étonnante, entraînant la disparition de beaucoup d’idées reçues. Les rues sont très propres (bien sûr, l’imminence des Jeux Olympiques y est pour beaucoup), les immeubles poussent comme des champignons, et la ville est immense (5 ou 6 périphériques !)

- La conférence a été l’occasion de rencontrer un nombre important de professionnels de grande qualité, et qui profitaient de l’ambiance détendue de l’événement pour se montrer très disponibles

- C’est toujours un honneur de présenter dans ce type de conférence, tant la qualité des retours est bonne et l’intérêt que les participants peuvent montrer est important

En négatif :

- A cause de la distance, le nombre de participants à la conférence était un peu moindre que l’an dernier, mais les personnes présentes étaient d’autant plus motivées pour que la conférence soit une réussite

- Ca ne dure jamais assez longtemps :o)

Donc, merci à mes patrons pour m’avoir permis d’y assister ! Et au retour, j’ai eu l’agréable surprise de voir que LexisNexis avait été récompensé lors du salon i-Expo, ce qui fait toujours plaisir… Bravo à LNIS pour ce prix !

11:45 Publié dans Gestion de la Réputation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conference, reputation institute, pékin

25/03/2008

Conférence du Reputation Institute à Pékin

J'en parlais en octobre dernier au moment où la conférence avait été annoncée. Grâce au soutien sans faille de mes chefs adorés (comment ça j'en fais trop ?), je vais normalement pouvoir me rendre à la prochaine conférence organisée par le Reputation Institute et qui aura lieu en mai prochain à Pékin. J'y présenterai un papier basé sur une étude de cas réalisée pour la thèse. Vous pouvez voir le programme ici.



L'idée de la communication est de montrer les spécificités de la veille sur les sources chinoises (et notamment les social media), la conférence portant sur les questions de réputation d'entreprise en Chine.
Ce sera l'occasion de revoir certaines personnes rencontrées lors de la précédente conférence qui s'était tenue à Oslo et de faire le point sur les nouveaux enjeux dans ce domaine.

Bien sûr, sous réserve d'une connexion internet disponible là-bas (mais bon, je pense qu'il n'y a pas trop de souci à se faire de ce côté là), j'essaierai de poster régulièrement sur la conférence une fois sur place.

Présentation de la conférence

Programme

Bon maintenant, il reste du pain sur la planche pour finir la communication, allez hop au boulot !

10:25 Publié dans Vie du CIFRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reputation institute, conference, reputation management

06/03/2008

Colloque Carto 2.0 le 3 avril 2008

Claude Aschenbrenner, le Serial Mapper, annonce sur son blog le programme du 1er colloque Carto 2.0, qui se déroulera le jeudi 3 avril à l'ESIEE.

Fidèle à "ses engagements cartographiques", Claude a mis en image le programme du colloque, qui annonce des interventions très intéressantes :

1770300061.png

Pour plus d'informations, voici le site-blog dédié au colloque : Colloque carto 2.0

15:30 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cartographie, carto 2.0, web 2.0, intelligence économique, serialmapper

04/03/2008

Littérature sur la réputation : de nouvelles méthodes pour gérer sa réputation

La gestion de la réputation semble devenir un sujet de plus en plus en vogue depuis le début de l’année 2008, et n’est plus seulement abordé sous l’angle un peu réducteur du référencement (les fameuses techniques de Search Engine Optimization, qui restent néanmoins un thème intéressant dans le domaine de la réputation en ligne). Après une première phase basée essentiellement sur la réputation individuelle et liée aux questions d’identité numérique, la question de la réputation des organisations devient ainsi de plus en plus prégnante sur la toile.

Deux livres (en anglais) sont récemment sortis sur ces thématiques, et proposent une approche intéressante de la gestion de la réputation des organisations en ligne. Ils ont tous les deux été écrits par des spécialistes de ces questions.

Le plus récent, Radically transparent : Monitoring and managing reputations online, a été écrit par Andy Beal (très actif sur ces questions, puisqu’il vient récemment de lancer Trackur, un outil de surveillance des réputations en ligne) et Judy Strauss. Il est préfacé par Robert Scobles, figure bien connue de la blogosphère pour ses Naked conversations (non, ce n’est pas ce que vous croyez, je ne fais pas encore de racolage sur mon blog pour améliorer mon trafic ^_^). Dans ce livre, qui reprend des thèmes déjà développés par Chris Anderson comme la Radical Transparency, les auteurs proposent un plan en 7 étapes pour gérer une crise de réputation en ligne :

1 – Vérifier les faits
2 – Evaluer l’impact
3 – Demander les conseils des managers compétents
4 – Comprendre la motivation de ses détracteurs
5 – Décider de la réponse adéquate
6 – Accueillir les conversations
7 – Surveiller les retombées de la crise

La liste est intéressante, mais ressemble beaucoup aux plans de communication de gestion de crise classiques. L’une des implications directes est bien évidemment d’occuper le terrain en tentant de garder l’offensive pour restaurer soi-même sa réputation. Dans ce cadre, il me semble que les marques disposant d’une communauté forte de fans sont favorisées, dans la mesure où elles peuvent compter sur un nombre important de sympathisants pouvant spontanément prendre la défense de leur marque fétiche (pour reprendre les exemples d’Andy Beal, Apple symbolise parfaitement ce type de marque).

L’autre livre, un peu plus ancien puisqu’il est sorti à la fin du mois de janvier, a été rédigé par Leslie Gaines-Ross, Chief Reputation Strategist chez Weber & Shandiwck (le jour où on aura de tels intitulés de postes en France…). CORPORATE REPUTATION: 12 Steps to Safeguarding and Recovering Reputation propose également des méthodes pour protéger et restaurer les réputations d’entreprise. A lire ne serait-ce que pour profiter de l’expérience de Gaines-Ross, qui de mémoire travaillait auparavant pour Burston Marsteller.

L’un des points communs entre ces deux méthodes est de souligner l’importance d’adopter une posture active dans sa gestion de la réputation, en participant aux conversations et en jouant le jeu de la transparence.

12:30 Publié dans Gestion de la Réputation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corporate reputation, online reputation, crise, communication

20/02/2008

Réputation & Information : l'univers

Après m'être sagement inscrit sur le site de Ginger, j'ai pu obtenir une invitation pour tester la nouvelle version de Netvibes (j'étais déjà un fan de la mouture actuelle...).

ec5c3e4086536500e46520b0db7f8c56.jpg


C'était l'occasion de tester la création d'un univers associé aux thématiques de ce blog, une des principales nouveautés de cette version. Vous pouvez voir le résultat à cette adresse :

www.netvibes.com/nicolasRI

Vous pourrez notamment y retrouver le flux sur l'actualité de la gestion de la réputation généré grâce à Yahoo Pipes, un onglet dédié aux blogs en IE et en veille que je consulte régulièrement (et dont la plupart des auteurs sont des habitués des Pot Blogs IE !), ainsi que d'autres infos consacrées aux problématiques de réputation d'entreprise. Je compte rajouter des modules au fur et à mesure...

Comme je n'ai pas vraiment le temps de produire des notes de fond pour le blog en ce moment (actuellement, je dois confesser que la majorité du temps de rédaction dont je dispose va plutôt vers la thèse), c'est toujours l'occasion de partager les sources avec lesquelles je travaille !


Au passage, pour plus de clarté, vous pouvez maintenant accéder au blog grâce à l'URL suivante (première étape avant une éventuelle migration du blog vers une autre solution d'hébergement) : www.reputation-information.fr

Vous pouvez aussi me joindre par mail par ici : info@reputation-information.fr

18:10 Publié dans En passant... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reputation, web 2.0, netvibes, univers, ginger

01/02/2008

Un feed pour l'actualité du Reputation Management

Le rythme de parution sur ce blog est toujours aussi chaotique et j'en suis désolé ! Le peu de temps à consacrer au blog ces derniers temps l'a été pour rénover un peu son design (même si les possibilités proposées par Blogspirit dans ce domaine sont limitées, et l'envie de migrer sous Wordpress me taraude de plus en plus...)

Ces derniers temps, j'ai également fait un peu de ménage dans mes flux RSS. J'en ai profité pour tester Yahoo Pipes, et j'ai publié grâce à ce service un flux dédié à l'actualité de la gestion de la réputation, mixant des sources françaises et anglo-saxonnes :

http://pipes.yahoo.com/pipes/pipe.info?_id=HjDSQa3Q3BGVkV...

Pour obtenir ce flux sous format RSS, c'est par là :

http://pipes.yahoo.com/pipes/pipe.run?_id=HjDSQa3Q3BGVkVG...

Si ça peut être utile à certains... Si vous avez des suggestions d'amélioration (sources oubliées par exemple), je suis également à votre écoute !

16:32 Publié dans Gestion de la Réputation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : reputation, rss

10/01/2008

Ce blog est en travaux...

Work in progress... Désolé pour les bugs !

12:09 Publié dans En passant... | Lien permanent | Commentaires (0)

19/12/2007

Infomercial !

Bon ça n'a pas grand chose à voir avec la réputation (quoique...) ni avec l'intelligence économique (ou alors il faut creuser loin !), mais comme c'est bientôt Noël, petit coup de pub pour un de mes amis (le talentueux Monsieur Zackie) qui a récemment gagné le Chabal Contest organisé par le fabricant de T-shirts équitables Monsieur Poulet. Le visuel du T-shirt, intitulé "Où est donc Chabal ?", a été sélectionné par le Cavemanhimself !

c2a093e1361e4f1bac9a1acf07737bc7.jpg


Toutes les infos sur le T-shirt (modèle féminin ou masculin) par ici :

http://www.monsieurpoulet.com/fiche.php?id=2213
http://www.monsieurpoulet.com/fiche.php?id=2068


Hmmmm, Chabal !

09:50 Publié dans En passant... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chabal, t-shirt, concours, blog